Pédagogie du piano | L'approche Taubman

UNE APPROCHE POUR LE 21E SIÈCLE

L’approche Taubman est déjà bien ancrée dans le 21e siècle. C’est une pédagogie basée sur l’observation de la main en position naturelle, tournant ainsi le dos aux méthodes traditionnelles héritières des traités de l’art du clavier du 18e et des méthodes d’exercices de virtuosité des 19e et début 20e siècles. Chaque aspect du jeu pianistique a été revisité, laissant de côté la notion de doigt marteau isolé dans une main figée et dans un corps souvent douloureux ou même blessé.


On ne parle pas ici d’une méthode, mais d’une approche globale où chaque élément du jeu pianistique est étudié, ne laissant aucun détail au hasard. L’approche mise sur la bonne utilisation de la main et du corps permet d’acquérir un jeu fluide et d’une grande expressivité tout en prévenant les tensions et les blessures telles que tendinite, bursite, dystonie et autres.


Un très grand nombre de pianistes aux prises avec de telles blessures ont bénéficié de l’enseignement de l’approche Taubman et ont pu ainsi recommencer à jouer. Le réentrainement que cela implique leur permet de récupérer entièrement, tout en améliorant leur jeu puisqu’ils sont désormais libérés des limites physiques auxquelles ils faisaient face. C’est une approche accessible aux pianistes de tous âges et de tous niveaux, professionnels ou amateurs.


Il y a près de 50 ans, la pédagogue américaine Dorothy Taubman a su observer des centaines de pianistes doués naturellement jusque dans leurs micromouvements. Elle a pu établir des principes de base concernant le jeu pianistique donnant ainsi naissance à l’approche Taubman.


En 2000, l’Institut Golandsky (www.golandskyinstitute.org), créé par Edna Golandsky, s’est donné pour mission de développer et promouvoir l’enseignement de l’approche Taubman. Les quatre membres fondateurs, tous émules de madame Taubman, dont Edna Golandsky, mais aussi Robert Durso, John Bloomfield et Mary Moran ont travaillé sans relâche à former et aider une pléiade de pianistes. Ils ont également instauré un programme de formation des maitres afin de diffuser l’enseignement le plus largement possible.


Depuis quelques années de nombreuses conférences et classes de maitres ont été données aux États-Unis, mais aussi dans plusieurs pays d’Europe dont l’Angleterre et la Suisse. Des conférences se donnent également en Turquie, en Australie et au Canada. La renommée et le rayonnement de l’approche Taubman sont désormais à l’échelle internationale.


Anne Marchand, pianiste et enseignante (Joliette)

 

Il n’y a pas d’âge pour développer l’approche Taubman; en ce qui me concerne, elle me permet de déconstruire de mauvaises habitudes pianistiques et de reconstruire mes mouvements d’une manière beaucoup plus adaptée à l’instrument, au corps et à l’expression musicale. J’ai eu l’occasion de voir et d’écouter, dans la classe de maître de Mary Moran à Montréal, de jeunes pianistes qui débutent en prenant tout de suite une bonne direction dans leur jeu. C’est évidemment l’idéal!

Cette technique pianistique est fondée sur une connaissance approfondie de l’anatomie et du fonctionnement musculaire de la main et du bras. Je la pratique depuis plusieurs années et suis émerveillée de constater que chaque tension corporelle liée au jeu pianistique a une explication et des solutions. Grâce à l’attention portée à la sensation corporelle, on devient conscient de tout ce qui se passe, car toute question est abordée dans ses moindres détails, pour permettre au pianiste de jouer avec confort et agilité.


Je trouve très intéressant et stimulant de travailler avec différents professeurs formés à cette méthode, car on bénéficie à la fois d’une approche commune – qui rend le travail cohérent – et de la diversité de leur regard personnalisé.

– F. L., pédagogue de l'écoute et pianiste

L'approche Taubman me permet de retrouver le plaisir de jouer librement, de façon naturelle et sans effort physique. Je peux vaincre ainsi des difficultés techniques sans douleur ni tension, ce qui laisse plus de place à l’expression musicale.

– D. L. (Toronto)

J’ai découvert tout à fait par hasard l’existence de l’approche Taubman et je dois avouer que cela a eu un effet déterminant dans mon approche du piano. J’étais insatisfait de ma technique, qui me limitait dans l’exécution et le choix dans le répertoire musical classique.

L’approche développée par Dorothy Taubman vise à l’utilisation tout à fait naturelle du corps : parfaite intégration du mouvement des doigts, de la main et de l’avant-bras. Cela résulte en une aisance accrue, une utilisation minimale d’effort et d’énergie, un jeu plus précis, tout en nuances, contribuant au développement de la virtuosité. 

Je n’en suis pas encore là. Mais après un peu plus d’une année d’études sous la direction de Madame Mariko Sato, je suis déjà en mesure de savourer chacun des pas effectués dans mon apprentissage. Mon jeu devient plus naturel, plus précis, plus musical donc plus satisfaisant.

L’approche permet en même temps de développer l’attention, la concentration, la discipline et la patience : un véritable travail d’intégration esprit-corps-instrument-partition qui nous fait découvrir de plus en plus le sens profond de la musique. Un véritable travail sur soi.

– Y. B. (Montréal)

514 937-8651

©2018 MARIKO SATO. TOUS DROITS RÉSERVÉS.